Forum RPG sur la série Smallville et son univers.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]   Dim 4 Sep - 10:11

La matinée venait de se terminer et seulement deux clients étaient passés à la librairie " The Book Forest " de Malcolm. En même temps, le lundi matin, il n'y avait jamais grand monde. Les gens avaient peut être la flemme de venir en début de semaine pour acheter des livres ? Bref de toute façon, l'après midi allait être mieux, enfin normalement...
Depuis un an, sa boutique marchait correctement, et mis à part quelques clients agaçants, rien de grave ne c'était passé jusqu'ici. Pendant sa pause déjeuner d'une heure environ, à partir de 12h30, il fermait boutique. Il en profitait pour dévorer des tas de livres, et en même temps grâce à sa mémoire surhumaine, il apprenait les livres par coeur, et étendait ainsi sa culture générale rapidement. Aujourd'hui, il avait décidé de lire des bouquins un peu particulier, car il allait s'attaquer à la série << for dummies >> et là c'était
" spanish for dummies " , et il écoutait et s'entrainait à la prononciation avec les exercices et le CD fourni avec le livre. L'heure passa vite, tellement qu'il ne vit pas le temps passé, et fut en retard de cinq minutes pour rouvrir la boutique. Un client visiblement impatient attendait devant l'entrée. Il se plaignit du retard de l'ouverture, ce à quoi Malcolm répondit qu'il était désolé, mais que pour 5 minutes de retard, il ne fallait tout de même pas exagérer ! Décidément l'après midi commençait bien, avec un client des plus " sympathiques «. Ce client, qui se trouvait être un jeune homme qui avait environ seize ans, demanda fort impoliment le rayon des BD, et Malcolm lui indiqua de la main, sans un mot et avec un regard qui signifiait bien " tu vas te calmer tout de suite petit merdeux, et tu vas me montrer un peu plus de respect ! ". Bien entendu, il ne pouvait pas dire ça, car il ne pouvait pas se permettre de perdre un potentiel bon client, même si celui ci était un sale gosse. Les jeunes achetaient pleins de BD, et donc c'était plutôt favorable à la librairie, même si c'était regrettable que certains d'entre eux ne lisent pas d'autres choses.

- Eh ! Pourquoi je ne trouve pas la BD What chut Men d'Alain Houre ? Y'a rien dans cette librairie, c'est naze ! osa dire le jeune adolescent stupide

- C'est parce que ça s'appelle Watchmen et que l'auteur c'est Alan Moore, et que tu ne trouveras donc certainement pas cette BD dans la lettre H ou O, mais dans les M ! Et ma librairie n'est pas naze, cher jeune homme, avec de la patience et de l'intelligence, on arrive à trouver ce que l'on veut très facilement. lui répondit Malcolm qui commençait à perdre patience et son calme face à cet ado pénible.

Le sale gosse qui c'était fait cloué le bec, ne dit rien et continua à regarder les BD et les étalages, l'air de rien. Puis il reparti aussi sec de la librairie, sans finalement n'avoir rien acheté. Tant mieux ! Quel besoin y'avait il d'avoir comme client, ce genre d'ado boutonneux et complètement idiot ? Ce n'était vraiment pas ce genre de client, qui apporterait quoi que ce soit de bénéfique à " The Book Forest " . Vingt minutes après environ, un couple entra dans la librairie et demanda s'il n'y avait pas des cartes de la ville ou plus précises de certains quartiers. Ce couple de touristes c'étaient visiblement paumés en plein milieu de Métropolis, et c'était compréhensible, il y avait vraiment toutes les raisons de se perdre quand on ne connaissait pas la ville ! Il y avait des rues dans tout les sens, ça grouillait de partout, des buildings à n’ en plus finir, et pour trouver le moindre panneau d'indication compréhensible, il fallait ouvrir les yeux, et en même temps regardait où on marchait, à cause de la foule de gens qui se pressaient en tout sens.

- Vous trouverez toutes les cartes que vous voudrez dans la section Géographie, au rayon cartes, et vous verrez facilement la catégorie Métropolis. C'est juste ici. indiqua Malcolm de la main

Le couple eut moins de mal a trouver ce qu'il voulait, que le jeune crétin qui était passé avant. Ils prirent deux grandes cartes et deux petites, se rendirent à la caisse et payèrent en bonne et due forme. Ils remercièrent Malcolm chaleureusement et lui dirent même aurevoir et bonne journée ! Ah ça faisait plaisir d'avoir des clients sympathiques et gentils de temps en temps, quand même ! En attendant un ou une futur(e) client(e), Malcolm décida de commencer un autre << for dummies >> et cette fois ci ce fut << journalism for dummies >> .
Revenir en haut Aller en bas
Loïs Lane
Journaliste au Daily Planet

avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Métier: journaliste
Relations:
Spécialités/Particularités:

MessageSujet: Re: Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]   Ven 9 Sep - 9:30

Loïs avait besoin de sortir…Bon d’accord, surtout pour aller à la librairie acheter quelques trucs…En espérant que ce genre de bouquin puisse être acheté. Elle traversa donc les rues de Métropolis, espérant trouver une librairie ouverte.

Enfin, elle arriva devant une librairie qui semblait bien calme. Ce qu’elle n’avait pas vu, c’était la foule de personnes qui s’étaient succédé moins de dix minutes avant. Elle hésita donc à entrer et finalement tourna la poignée de la porte.

Ouf c’était encore ouvert. Elle entra et repéra directement celui qui semblait être maitre des lieux. Elle alla à sa rencontre rapidement et parla d’ailleurs aussi rapidement :


« Bonjour j’aimerai trouver des bouquins, type témoignage sur les différentes pluies de météorites qu’il y a eu. Egalement si vous avez des bouquins parlant de journalisme….Où pourrais-je trouver tout ça ? …………. S’il vous plait. »

Oui, Loïs avait parlé vite. Comme toujours d’ailleurs. Non pas qu’elle était pressée, mais elle aimait parfois aller rapidement de façon à faire plus de choses dans la journée. Surtout quand il s’agissait de journalisme. Elle n’était pas patiente et espérait toujours en savoir plus….et le plus rapidement était le mieux. Peut-être d’ailleurs n’était-elle patiente que quand elle enquêtait…plus pour éviter de se faire repérer que pour prendre réellement son temps. Et même en étant prudente, elle arrivait à se mettre dans des situations impossibles. La preuve quelques jours avant quand elle s’était retrouvée enlevée et que Clark avait du venir la sauver…d’ailleurs ils avaient eu pas mal de mal à sortir et Chloé avait elle-même dus venir à leur secours. En bref, Loïs savait se mettre en danger et savait aussi très bien entrainer les autres dans les ennuies.

Bref, elle attendit donc la réponse de Malcolm.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]   Ven 16 Sep - 22:29

Spoiler:
 


Malcolm qui lisait tranquillement son livre, était vraiment absorbé par son contenu, ne se doutait pas que la prochaine cliente qui apparaitrait serait un véritable typhon à paroles. Quand la petite sonnette de la porte d'entrée tinta ; ce qui indiquait à chaque fois qu'une ou plusieurs personnes entrait dans la librairie ; il était déjà à la moitié de son livre. Malcolm avait pris la version de poche, mais de toute façon, il avait une capacité de lecture rapide, sans que ça atteigne des niveaux surhumains bien sûr, non il était tout simplement avide de connaissances. Dans ses moments là, c'était dur de l'arrêter, mais il y avait quand même quelques exceptions. Justement une de ces exceptions se produisit, il n'avait pas entendu la petite sonnette d'entrée ni vu la cliente s'approcher du comptoir/caisse. Dès qu'elle prit la parole, il fut surpris, et manqua de basculer en arrière sur son grand tabouret, mais réussi à redresser le siège ; et du coup lui aussi en même temps ; en utilisant son pouvoir. Heureusement il avait agrippé le comptoir avec les mains pour ne pas tomber, et donc la cliente ne verrait pas qu'il avait utilisé un quelconque pouvoir, il passerait peut être pour un abruti maladroit, mais bon, il avait déjà connu pire de toute façon. Par contre son livre c'était " casser la figure " par terre, et c'était fort regrettable, parce que Malcolm n'aimait pas particulièrement qu'un livre soit abîmé, et encore plus quand c'était de sa faute, même si il ne l'avait pas fait exprès. Il ramassa son livre, et le déposa soigneusement sur une étagère en bas derrière le comptoir/caisse.

- Je vais vous trouvez ça tout de suite mademoiselle, pour ce qui concerne les pluies de météorites, vous voulez plus précisément ce qui concerne Smallville, ou toutes les pluies de météorite qui se sont produites dans le monde ? Réfléchissez à ça et en attendant, je vais vous cherchez les meilleurs livres concernant le journalisme, vous ferez votre choix et le tri après. Je pense trouvez votre bonheur dans la réserve. répondit Malcolm naturellement, comme si il ne c'était rien passé, il y à peine une minute avant.

Il se dirigea alors vers la réserve, mais là ce fut le drame...
La mémoire surhumaine de Malcolm lui joua un sale tour, il était tellement concentré sur le sujet du bouquin qu'il devait chercher, que sa mémoire en profita pour lui rappeler la mort de sa mère, qui était justement en rapport avec les pluies de météorites qui avait eu lieu à Smallville en 1989. Il était bien loin de la cliente, et il était de dos par rapport à elle. Elle ne pourrait donc pas voir son air horrifié et angoissé, puis la douleur arrivé, avec la migraine qui arrivait à grands pas. Une nouvelle crise s'annonçait pour Malcolm, il devait impérativement rejoindre sa salle insonorisée, au fin fond de sa librairie, bien cachée, avant que son pouvoir ne se déchaîne et qu'il ne blesse la cliente, ou pire, qu'il ne la tue. La crise empirait de minutes en minutes, et sa tête commençait à enfler, mais il atteignit la porte blindée de la pièce insonorisée, y entra, et referma a triple tour la porte. Il hurla alors de toutes ses forces, criant des injures contre cette maudite pluie de météorites et ses atroces souvenirs. Il tambourinait contre les murs et le sol, la migraine fut très intense, mais la crise ne dura cette fois ci que dix minutes. Ce n'était pas le cas à chaque fois, et si cela avait continué, peut être que la cliente aurait trouvé bizarre la trop longue absence du libraire, et serait venue fouiner. Le pire aurait été qu'elle découvre la pièce insonorisée et surtout qu'elle réussisse à l'ouvrir. Mais Malcolm savait que cela n'arriverait jamais.

Une fois ce calvaire terminé, il ouvrit la grande porte doucement, sortit de la pièce, et referma tout aussi discrètement, il avait l'habitude maintenant. Il se regarda dans un miroir pour voir si tout était normal, et c'était presque le cas. En effet, ses cheveux étaient totalement en bataille, et il c'était fait des coupures sur les mains. Il se recoiffa correctement, et se soigna avec le nécessaire dans la boite à pharmacie, alcool a 90 degrés pour désinfecter et pansements pour cacher ces vilaines coupures aux mains, bien sûr. Il fonça alors vers la réserve pour prendre les livres nécessaires sur le journalisme ; une dizaine environ, de toutes tailles, et les meilleurs bien sûr ; et retourna au comptoir/caisse de la librairie et déposa tout les livres devant la cliente. Depuis qu'il c'était absenté, tout cela avait prit à peu près treize minutes.


- Voilà l'essentiel sur le journalisme, ce sont là donc les meilleurs bouquins, je vous laisse faire le tri de ce que vous voulez achetez. Pour ce qui concerne les pluies de météorite, avez vous trouver ce que vous voulez précisément ? dit Malcolm qui faisait en sorte d'être à nouveau dans le même état d'avant sa crise.

A peine eu il le temps de finir sa phrase, qu'un gros chien vraiment énorme (ce genre de chien là : clique ici) bien puant et trempé ; comme par hasard ; déboula dans la librairie. Il renversa le rayon des magazines à l'entrée de la librairie, et percuta l'étalage des nouveaux romans du moment, qui se renversa sur l'étagère d'à côté, et le tout fit énormément de bruits, bien sûr. Pour couronner le tout, deux clients qui venait d'entrer à la suite du chien, regardaient le " spectacle " avec hilarité, pour faire bref, ils se moquaient littéralement de Malcolm !

- Eh merde, il manquait plus que ça ! Ce n’est vraiment pas mon jour... Foutu clébard, reviens ici ! s'exclama le libraire avant de partir à la poursuite du chien crade et qui ne sentait pas la rose.

Sa première tentative de choper le chien fut totalement ratée, il avait tenté de sauter sur le chien pour le capturer, mais ce clébard était rapide. Malcolm c'était donc lamentablement ramasser par terre, il avait même râlé contre ce stupide animal, mais était tout de même reparti aussitôt à la poursuite du chien.
Revenir en haut Aller en bas
Loïs Lane
Journaliste au Daily Planet

avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Métier: journaliste
Relations:
Spécialités/Particularités:

MessageSujet: Re: Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]   Dim 18 Sep - 13:16

La jeune femme fit une grimace d’excuse quand elle le vit se rattraper. Il est vrai qu’elle avait le don pour surprendre les gens, surtout à cause de sa vivacité à parler et demander les choses. Quand elle s’y mettait, elle devenait une rivière de parole à elle-seule. C’était ce qui l’avait amenée à devenir journaliste d’ailleurs.

« Merci beaucoup. Et bien si vous avez les pluies de météorites du monde entier ça m’arrangerait. »

Au début, elle pensait ne voir que celles de Smallville, mais finalement, il serait peut-être plus intéressant de voir ce qui s’était passé partout dans le monde. Les témoignages, les effets sur le monde…..Pourquoi s’intéressait-elle à tout ça ? Pour pas mal de raisons qui la concernait. Principalement la curiosité.

Elle le regarda se diriger vers la réserve, ne se doutant pas de ce qui se passait pour le jeune homme. De plus, le temps d’attente n’avait pas été très long, elle n’avait donc pas eu le temps de s’inquiéter.

Le jeune homme revint enfin avec les livres qu’il déposa devant elle. Il y en avait pas mal et Loïs allait devoir choisir, faire un tri….Si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait tout pris, mais son compte en banque, et particulièrement sa banquière n’aurait pas été du même avis.

Elle remercia donc Malcolm et prit les livres un par un, faisant deux tas distincts avec après avoir lu l’arrière du livre et la page des chapitres de chacun.


« J’aimerais voir ce qui s’est passé à Métropolis, Smallville et les environs proches….se sera déjà un début. Mais par curiosité, au cas où j’aurai besoin d’autres livres dans les jours à venir, avez-vous des témoignages du monde entier sur les pluies de météorites ? »

Loïs avait à peine eut le temps de finir sa phrase qu’elle suivit le regard de Malcolm. Oups un chien. Ha non là ça n’allait pas être possible. La jeune femme se colla au comptoir, regardant le chien dévaster le magasin et les deux clients qui semblaient bien explosés de rire devant le spectacle. Puis elle vit Malcolm partir à la poursuite du chien. Elle l’aurait bien aidé….si le chien n’avait pas eu de poils. D’ailleurs celui-ci, après avoir évité Malcolm qui s’était étalé par terre, arriva vers elle, se secouant et faisant tomber pas mal de poils partout dans la librairie. Loïs éternua. Et voilà, ça recommençait. Foutue allergie. Malcolm arriva en courrant vers elle et le chien…sauta sur Loïs qui se retrouva projetée par-dessus le comptoir.

Elle se releva. Bon ça suffit ! A bas l’allergie ! Plus vite ce chien serait sorti d’ici ! Plus vite elle se sentira mieux. Elle repassa donc côté clients et prit une inspiration. Le chien avait eu le temps de faire le tour de la librairie et de re-foncer sur elle. Elle se pencha et réussi à le bloquer par le cou….Oui mais voilà, cela aurait suffit pour un chien ordinaire. Mais celui-ci semblait avoir une force plus grande qu’un chien normal et entraîna Loïs sur quelques mètres avant de s’arrêter et de s’asseoir. Loïs se releva. Le chien regardait à tour de rôle la journaliste et le libraire.

Loïs regarda autour d’elle. Pas mal de livres se trouvaient par terre ou étaient tombées sur les étagères. Elle s’adressa donc à Malcolm :


« Rien de cassé ? »

Les deux clients étaient toujours là, à côté de la porte d’entrée et semblaient trouver le spectacle vraiment hilarant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]   Sam 24 Sep - 20:16

Malcolm aurait aimé continuer à apporté les livres nécessaires à la jeune femme, mais hélas, pour l'instant il devait impérativement ce débarrasser de ce gros clébard nauséabond. Il n'avait personnellement rien contre les animaux, mais certaines espèces avaient l'air d'avoir une dent contre lui. La plupart du temps c'était en effet les chiens qui lui aboyaient dessus sans raison, ou bien certains chat avec un air vicieux et cruel, ou même encore ces foutus pigeons qui ruinaient souvent le trottoir devant sa librairie avec leur matières fécales. Malcolm avait poursuivi le chien dans toute la librairie, sans aucune réussite de capture. Il avait même songé à le canarder avec une encyclopédie énorme, mais il c'était ravisé à la dernière minute, pour deux bonnes raisons : d'une part, cela aurait été un peut trop violent, et deuxièmement, il aurait dû trainer le chien assommé et ça n'aurais pas été une partie de plaisir du tout ! Le pire c'était que non seulement ce chien malodorant ruinait sa librairie, mais en plus qu'il avait éjecté sa cliente et laissait des poils partout ! Il ne manquait plus que des aboiements agressifs, et ce toutou serait définitivement le chien du diable...

Il avait clairement entendu la jeune femme éternuée, elle n'avait pourtant pas l'air malade quand elle était entrée, cela voulait qu'elle était allergique aux poils de chien. Il ne manquait plus que ça ! Ce misérable canin allait totalement lui faire perdre de bons clients ! Malcolm tenta une dernière fois de capturer le chien, mais celui ci fut attraper par la demoiselle brune, qui fut promenée sur plusieurs mètres par le chien. Enfin il s'arrêta, en regardant stupidement la jeune femme et le libraire.


- Merci tout va bien, mais est ce que vous, vous allez bien ? Parce que ce n'est pas tout les jours qu'on a l'occasion de faire du ski nautique avec un chien comme bateau ! répondit Malcolm avec un sourire et sur un ton bien entendu humoristique pour détendre l'atmosphère et non pas pour se moquer de la demoiselle.

Le télékinésiste se releva, car il n'allait pas rester bêtement par terre, après s'être ramassé par terre une fois de plus ! Il commença alors à ramasser les livres par terre, il passa un coup de chiffon sur ceux où il y avait des poils de chien et les apporta dans l'arrière boutique avec ceux qui étaient en mauvais état, et les autres il les remit à leur place. Pendant qu'il continuait à ranger et à tout remettre en ordre, il s'adressa aux deux clients qui c'étaient bien moquer de lui et de la jeune femme :


- Dites donc vous, au lieu de rire bêtement comme des hyènes, soit vous partez, soit vous donnez un coup de main ! Mais ne restez pas planter là à rien faire !

Les deux hommes en question ne prirent évidemment pas la décision d'aider le libraire, ils levèrent même les yeux au ciel du genre " tu peux toujours rêver pour de l'aide ", et s'en allèrent avec des rires plus discrets cette fois ci. Les deux zigotos partis, il restait le problème canin à régler. Mais ce problème fut résolu de lui même, en effet le chien qui avait quitté du regard la demoiselle brune et Malcolm, avait aperçu un chat de gouttière dehors. Il avait donc pris la décision d'aller ruiner la vie du chat plutôt que de continuer ici, sage décision ! Tout en finissant de ranger et en râlant en voyant l'état de certains livres, Malcolm espérait vivement qu'il n'allait pas perdre une bonne cliente, car celle ci devait apparemment faire plusieurs achats. Mais ce n'était pas tout, elle avait l'air d'être une personne sympathique, et ce n'était pas tout les jours qu'il y avait des charmantes clientes comme ça !

- Voulez vous un verre d'eau ou un café en attendant que je finisse de ranger ? Je n'en ai pas pour très longtemps, mais au cas où je mettrais plus de temps, vous pouvez vous asseoir sur cette chaise. dit-il à la demoiselle en lui apportant une chaise en bois de couleur noire.

Malcolm était un homme galant et poli, et puis cette sympathique demoiselle avait aussi subi ce stupide chien, et avait aidé le libraire, donc c'était normal de lui proposer tout cela. En même temps qu'il continuait son rangement, il cherchait les livres que la jeune femme lui avait demandés, et il les lui apporta. Il avait presque fini de ranger le bordel qu'avait causé le clébard quand il vit quelque chose de bien pire...
Il ouvrit de grands yeux ronds d'étonnement quand il vit une limousine, se garer juste sur le trottoir devant sa librairie, bloquant ainsi l'entrée. Il déposa tout les livres qu'il avait dans les bras sur le comptoir, et se précipita vers la porte, qu'il ouvrit en grand et dit :


- Dites donc vous, ce n'est pas parce que vous êtes riche, que vous devez vous garer n'importe où ! Le code de la route et le stationnement correct, c'est pour tout le monde, je vous signale ! Soi vous bouger votre bagnole tout de suite, soit j'appelle la police ! s'exclama Malcolm en toquant sur la fenêtre de la voiture.

La fenêtre s'abaissa et Malcolm put voir un homme à l'apparence d'un bourge d'une cinquantaine d'années, qui fumait un cigare, et qui lui envoya de la fumée au visage tout en lui disant ceci :


- Tu n'a aucun ordre à me donner sale bouseux, et la loi dans cette ville c'est moi ! Je suis le meilleur juge de Métropolis, et si tu ne veux pas avoir de problèmes, tu ferais mieux de retourner dans ta librairie, ou plutôt dans ton dépotoir ! Hahahaha !

Tout en riant au nez du libraire, il referma sa vitre, non sans avoir balancé son cigare aux pieds de Malcolm avant.
Le libraire avait bien envie de rabaisser la fenêtre de force avec son pouvoir, et de jeter le cigare et d'autres trucs dégueu à la face de cet ignoble individu, mais il ne pouvait pas, car il révélerait son pouvoir et il aurait de graves problèmes, Malcolm referma donc la porte de la librairie. Il ne savait vraiment pas quoi faire, il ne voulait pas de problèmes...


-Désolé mademoiselle, les ennuis ont l'air de continuer. Mais vous pouvez partir de l'autre côté si vous voulez, il y a une porte de secours dans l'arrière boutique. Je ne veux pas vous ennuyez avec mes problèmes personnels... informa Malcom à sa cliente, avec un air sincèrement désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Loïs Lane
Journaliste au Daily Planet

avatar

Messages : 349
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Métier: journaliste
Relations:
Spécialités/Particularités:

MessageSujet: Re: Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]   Dim 30 Oct - 13:14

En effet, cette petite promenade gratuite dans la librairie devait sembler impressionnante aux vues de personnes extérieures. Mais Loïs avait eu l’impression que c’était passé en quelques secondes et que les quelques mètres parcourus n’avaient été que des centimètres.
La jeune femme se releva et regarda le chien qui semblait….idiot. Tout en répondant à Malcolm, elle se demanda comment réussir à l’attraper et surtout à le faire sortir de la librairie sans trop e dégâts…bien qu’il y en ai déjà pas mal de toute façon.


« Oui c’est vrai ! Je vais bien. Et vous ? Pas trop de casse ? Ho attendez, je vais vous aider. »

Loïs ramassa également quelques livres tout en pestant intérieurement contre les deux clients impolis et stupides qui venaient de quitter la boutique. Mais, ne sachant où les ranger ni quoi en faire, elle alla les déposer sur le bureau/caisse de Malcolm. Même si ce n’était pas leur place, mieux valait qu’ils se trouvent ici que par terre. Loïs entendit du bruit, se retournant, elle vit le chien foncer hors de la boutique. Ouf ! Un problème de régler. La journaliste était soulagée de ne plus avoir ce tas de poils a proximité, bien que des tonnes de ces derniers étaient éparpillés partout et…..

« ATCHOUUUU »

…La faisait encore éternuer.

« Ho merci beaucoup, j’aimerai bien un verre d’eau en effet. Si vous avez besoin d’aide pour finir de ranger, je peux vous aider ? »

La jeune femme s’assit un instant. Après la chute qu’elle avait fait, la chaise en bois lui donnait l’impression d’être un fauteuil de reine avec coussin bien moelleux. Loïs remercia Malcolm quand il lui passa les livres qu’elle avait commandés. Elle ferma un instant les yeux. Ce chien lui avait donné la migraine. Mais elle les rouvrit instantanément quand elle entendit Malcolm se précipiter vers la porte en parlant. Loïs fronça des sourcils. Elle flairait le scoop à des kilomètres à la ronde.

« Des problèmes ? Quels genres ? Non ne vous en faites pas, j’ai du temps devant moi. Cette voix m’était familière…..vous savez quoi à propos de ce juge ? »

Oui, la presse, les questions…On peut dire que Loïs avait ça dans la peau. Même après le rebondissement de l’heure qui venait de précéder, Loïs ne faisait pas de pause. Elle était venue ici pour avoir des livres, elle repartira avec, mais si elle pouvait également repartir avec un scoop, elle serait aux anges….et son patron aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Librairie en folie ! [pv Loïs Lane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Smallville Universe :: Métropolis :: Centre-ville et rues-